En Belgique, dans le domaine de la santé cardiovasculaire, la question du cholestérol se trouve au centre des préoccupations. C’est facile à comprendre car un taux de cholestérol trop élevé est un facteur de risque avéré et courant de maladies cardiovasculaires. Cependant, la carence en oméga-3 est également un facteur de risque avéré de problèmes cardiovasculaires. Pourquoi, alors, accorde-t-on moins d’attention à la problématique des oméga-3 ? 

La concentration de cholestérol est facile à mesurer dans le sang. Cette analyse est effectuée régulièrement et est bien remboursée. Ce n’est pas le cas pour la détermination de la concentration d’oméga-3 dans le sang (index oméga-3). Cette analyse est effectuée à titre exceptionnel et n’est pas remboursable. C’est pourquoi la médecine dans notre pays, contrairement à d’autres pays, accorde peu d’attention aux carences en oméga-3. À une exception près : les femmes enceintes qui reçoivent désormais un complément adapté à la grossesse qui contient également des oméga-3. La raison en est que les acides gras oméga-3 sont essentiels au bon développement du cerveau du fœtus.

 

Que nous apprennent les autres pays ?

Dans de nombreux autres pays comme l’Australie, la Norvège, la Grande-Bretagne, les suppléments d’oméga-3 sont plus souvent utilisés dans la population générale. Plus d’une personne sur trois y prend régulièrement un supplément d’oméga-3. Une bonne habitude confirmée par une très récente étude britannique de grande envergure qui a montré que la prise régulière d’un supplément d’oméga-3 a des effets bénéfiques sur la santé cardiaque. Ces avantages sont encore plus prononcés chez les personnes souffrant d’hypertension (Source : Ali et al, British Medical Journal 2020).  

 

Maintenir un bon niveau d’oméga-3, une habitude saine

Nous ne mangeons pas assez d’oméga-3. Il est donc conseillé d’augmenter notre consommation de poissons gras. L’utilisation d’un complément est également un moyen important d’optimiser l’apport en oméga-3. 

Comment choisir un complément d’oméga-3 ?

La composition est importante : le complément doit contenir les formes actives, DHA et EPA, des oméga-3. Ceux-ci sont extraits de l’huile de poisson.

Le dosage est important : avec un faible dosage, il sera plus difficile de maintenir les oméga-3 à un bon niveau ou vous devrez prendre plusieurs gélules par jour pour atteindre le dosage optimal de 1 gramme. 

Pour une bonne digestibilité, il est préférable d’avaler la capsule avec une boisson froide. Avec une boisson chaude, la capsule peut déjà fondre avant d’atteindre l’estomac, ce qui pourrait favoriser des relents.

 

Avec VISTA-Omega 3, vous optez pour la qualité à un prix abordable. 

1 capsule de Vista-Omega-3 contient 1 gramme d’oméga-3 actif EPA et DHA, la dose quotidienne recommandée par l’Association Américaine pour le Cœur (American Heart Association).

L’huile de poisson utilisée provient d’anchois sauvages. Elle est ensuite purifiée et toujours traitée à basse température pendant tout le processus de production pour éviter l’oxydation. Cette huile de poisson purifiée est de qualité pharmaceutique. De cette façon, on évite l’odeur et les relents de poisson lors de la prise de la capsule. VISTA-Omega 3 est en vente chez votre pharmacien. Maintenant en emballage promotionnel avec 30 capsules gratuites (prix recommandé : 39,95€ pour 100 capsules = 12€ par mois).